SODOMEI

SODOMEI
SODOMEI

S 牢D 牢MEI

Centrale syndicale la plus ancienne du Japon. L’allégeance traditionnelle de la S 拏d 拏mei à l’aile droite du mouvement ouvrier lui fit perdre peu à peu de son importance, surtout après la Seconde Guerre mondiale, au bénéfice des deux nouvelles centrales nationales: S 拏hy 拏, fondée en 1951, qui regroupe principalement les travailleurs de la fonction et des entreprises publiques, et Zenr 拏, formée en 1954 à la suite d’une nouvelle scission de la S 拏d 拏mei.

Ce qui caractérise la longue histoire de la S 拏d 拏mei, ou Fédération générale des syndicats ouvriers du Japon, c’est en effet la multiplicité de ses éclatements, provoqués par les éléments de gauche du syndicat, qui entendaient se désolidariser de la politique d’harmonisation du travail et du capital suivie par la S 拏d 拏mei depuis l’époque où elle n’était encore que la Y aikai ou Société fraternelle, association de camaraderie et d’entraide des ouvriers, fondée en 1912 par Suzuki Bunji. La Y aikai se proposait de régler à l’amiable les conflits entre ouvriers et patrons. Mais, par la suite, les ouvriers, ne réussissant pas à organiser un nouveau syndicat, lui demandèrent son aide. C’est ainsi qu’ayant changé de nom et d’orientation au moins par rapport à sa vocation initiale, elle comptait, dès 1918, 30 000 adhérents et 120 centres régionaux. Cependant, minée par la grande querelle idéologique qui opposa bolcheviks et anarchistes, la Y aikai, devenue en 1921 Nihon r 拏d 拏kumiai s 拏d 拏mei ou S 拏d 拏mei, eut jusqu’à la Seconde Guerre mondiale une existence très mouvementée puisqu’elle fut marquée par cinq scissions; après sa dissolution forcée pendant la durée de la guerre, comme elle était toujours obstinément attachée à la non-politisation, la S 拏d 拏mei perdit peu à peu de son influence, et son prestige est principalement dû à son rôle de pionnier des centrales syndicales du Japon.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • Japan Labour-Farmer Party — Not to be confused with Farmer Labour Party (Japan). Japan Labour Farmer Party 日本労農党 Nihonrōnōtō A Japan Labour Farmer Party template poster, used to announce public meetings of the party. The symbol of the party appears on the shield, with a… …   Wikipedia

  • Zenjiren — Les Zenjiren ou Jiren sont les membres d’une fédération anarchiste créée au Japon en 1926 et disparaissant au début des années 1930, la Zenkoku rôdô kumiai jiyû rengôkai (l’Union générale libre des syndicats ouvriers). Le terme de Zenjiren, plus… …   Wikipédia en Français

  • Labor unions in Japan — 139,424 members.HistoryUntil the mid 1980s, Japan s 74,500 trade unions were represented by four main labour federations: the General Council of Trade Unions of Japan (日本労働組合総評議会 nihon rōdō kumiai sōhyōgikai , commonly known as Sohyo), with 4.4… …   Wikipedia

  • Dōmei — ▪ labour organization, Japan JapaneseJapanese Confederation of Labourabbreviation of  Zen Nihon Rōdō Sōdōmei        Japan s second largest labour union federation until it disbanded in 1987.       Dōmei was formed in 1964 by a merger of three… …   Universalium

  • Suzuki Bunji — ▪ Japanese politician and social reformer born Sept. 4, 1885, Miyagi prefecture, Japan died March 12, 1946, Sendai, Miyagi prefecture       Japanese Christian who was one of the primary organizers of the labour movement in Japan. An early convert …   Universalium

  • Meanings of minor planet names: 11001–12000 — As minor planet discoveries are confirmed, they are given a permanent number by the IAU s Minor Planet Center, and the discoverers can then submit names for them, following the IAU s naming conventions. The list below concerns those minor planets …   Wikipedia

  • Ritsuta Noda — 1928 election poster for Noda Ritsuta, consisting of his name printed in red letters on a sheet of newspaper. Ritsuta Noda (野田 律太, Noda Ritsuta …   Wikipedia

  • Kagawa Toyohiko — Toyohiko Kagawa Toyohiko und seine Ehefrau Haru (l.) …   Deutsch Wikipedia

  • Masayuki Naoshima — 直嶋 正行 Masayuki Naoshima le 30 janvier 2010 Mandats …   Wikipédia en Français

  • Minoru Yanagida — 柳田 稔 Minoru Yanagida le 22 octobre 2010 Mandats 74e …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»